Bonne année!

Contrib’City présente ses meilleurs vœux pour 2022 à ses lecteurs et à leurs proches.

L’année s’annonce riche en évènements, que ce soit à l’échelle locale, nationale ou mondiale, chacune de ces dimensions étant liée avec les autres.

Nous continuerons d’observer le niveau de la transparence de la vie publique, en France (depuis l’échelle communale jusqu’à celle du Parlement) en pleine élection présidentielle et en pleine pandémie du virus couronné Omicron. A ce sujet, un regard sera apporté à l’échelle de l’Union européenne, notamment sur la question des lobbys et de leur gestion par les élus et les hauts fonctionnaires européens.

Plusieurs voitures brûlées devant un garage, à Jouy-en-Josas (78), en ce début d’année, et plus de 5100 cambriolages dans les Yvelines et dans l’Essonne en 2021 : nous regarderons la sécurité, dans le cadre d’une forte diminution de la présence policière en milieu péri-urbain. Des choix doivent être faits en matière de surveillance locale : les habitants doivent-ils surveiller eux-même leurs lieux de vie? Doivent-ils également assurer eux-même la sécurité de leurs territoires? 

En matière d’aménagement, nous continuerons de parler des risques géo-physiques comme les inondations. Par exemple, nous évoquerons les autorités publiques, elles-mêmes parfois sous pression des élus locaux, qui donnent l’autorisation de construire en zone inondable. Nous reviendrons sur l’exemple d’un grand chantier dans le lit majeur de la Bièvre à Jouy-en-Josas et celui des permis de construire en-dessous du niveau marin, comme à la Faute-sur-Mer en Vendée où les agences responsables avaient demandé aux habitants, lors de la tempête Xynthia, de s’enfermer chez eux, rendant ces derniers prisonniers de leurs maisons envahies par les eaux. 

Des questions socio-économiques seront à nouveau abordées : l’hyper-centralisation en France (avec ses répercutions sur le logement et les transports) et la Dette publique française[1]Une dette est toujours remboursée. Toujours. Sauf que lorsque le débiteur ne peut pas payer, c’est le créditeur qui le fait. désormais hors de contrôle mais que les créditeurs devront bien rembourser un jour. Nous verrons les dérapages budgétaires de certaines collectivités territoriales pour des chantiers, en France ou à l’étranger, et dont l’utilité prête à débat. Nous n’oublierons pas le sur-endettement des ménages, dans le cadre du retour – temporaire ou pérenne – de l’inflation et du coût de l’immobilier. Nous regarderons aussi comment la très forte concentration géographique des capitaux (humains, matériels, scientifiques et financiers), si elle offre des potentiels de croissance, peut également entraîner des tensions et des fragilités profondes dans notre vie quotidienne.    

L’année 2022 promet d’être riche en évènements de toutes sortes. CC reste vigilant, dans la très modeste mesure de ses moyens et de ses connaissances, et vous apportera son regard non seulement sur l’actualité mais également sur les risques structurels que nous créons nous-mêmes au sein de nos sociétés, en se disant que ce sera l’élu suivant ou la génération de nos enfants ou petit-enfants qui règleront les problèmes.

Naturellement, vos commentaires et vos articles sont les bienvenus car c’est ensemble que nous pouvons améliorer notre niveau de connaissance théorique et opérationnel. L’historien et urbaniste Michel Carmona avait plusieurs fois comparé une ville à un grand cerveau : des millions de réflexions et expériences, connectées entre elles, permettent d’accroître le savoir de cette population.

C’est dans cette dynamique d’ouverture et de culture que Contrib’City vous présente à nouveau ses meilleurs vœux et vous propose de construire ensemble ces douze mois qui se présentent devant nous. Comme Hercule devant ses tâches à accomplir, avec la puissance de la vérité et la volonté de travailler à améliorer la connaissance de notre Monde, avec ses forces et ses tentations, nous pourrons contribuer, conjointement, à bâtir une société plus libre et plus harmonieuse.

Bertrand de Foucauld
[email protected]

Références[+]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.