PUB!

Après avoir investi capitaux et travail, il est temps pour Contrib’City d’essayer d’amortir ses frais de démarrage et de fonctionnement. CC, en lien avec des collaborateurs, a beaucoup réfléchi sur les différents modèles de financement de cet outil aux services des territoires et de leurs habitants. Procéder à un paiement collectif (crowdfunding diraient nos amis américains)? Vous êtes déjà sollicités tous les jours. Demander une subvention à des collectivités locales? Mais, du coup, Contrib’City perdrait son indépendance par rapport à ces autorités, ce qui réduirait considérablement le dialogue, ainsi que tout le sel qui va avec et qui met tant de goût dans notre vie quotidienne. De plus, les charges publiques, en France, sont déjà énormes  : l’ensemble des structures publiques ponctionnaient déjà 54% du PIB français en 2019, ce PIB s’étant en plus contracté de 5,8% lors du premier trimestre 2020 (espérons un regain de consommation après le « déconfinement »). Bref, inutile d’en rajouter : on attend un déficit post-crise à 115% du PIB, c’est-à-dire (sans compter les engagements de l’Etat) plus de deux fois les revenus annuels des administrations publiques.

Les impôts locaux ne sont pas en reste : à part la taxe d’habitation qui – c’est une hypothèse – sera probablement remplacée par une autre ponction mais avec un nom différent, ils ont fortement augmenté. A Jouy-en-Josas, par exemple, en 2018, le montant total des impôts locaux a représenté 8 557 984 €, contre 3 752 104 € en 2002, soit une hausse de +128%[1]IMPOTS -LOCAUX.ORG, Impôts locaux Jouy-en-Josas (78350), [Consulté le 1er mai 2020]. Disponible sur : http://www.impots-locaux.org/impots-locaux-jouy-en-josas-78350/. Entre 2015 et 2018, ils ont grimpé de près de 20%. La taxe foncière, sur les propriétés bâties, entre 2007 et 2018, est passée de 2,2 millions d’euros à plus de 4 millions (>80%). Les impôts relatifs au département des Yvelines, pour les contribuables jovaciens, sont passés de 1 million à 1,7 millions soit une augmentation de 68% entre 2015 et 2016.  

La publicité, solution on ne peut plus simple et classique, permettrait de faire continuer à vivre Contrib’City, d’aider au développement des acteurs économiques ou associatifs  – EPF Projet est une association destinée à former de jeunes ingénieur(e)s) – tout en préservant vos économies durement acquises. Bien entendu, ce partenariat se fera avec les entreprises qui respecteront certains critères éthiques, notamment celui du respect des engagements vis-à-vis des clients, à travers, entre autres, son service après-vente.

Contrib’City est à votre écoute pour tout type de solution qui vous viendrait à l’esprit, chers Contrib’Citizen.

Bibliographie[2]« La dette publique de la France a dépassé 100 % du PIB à la fin de septembre, selon l’Insee » in Le Monde, le 20 décembre 2019, [Consulté le 1er mai 2020]. Disponible sur : https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/12/20/la-dette-publique-a-depasse-les-100-du-pib-fin-septembre-selon-l-insee_6023559_3234.html [3]Dépenses, recettes et besoin de financement des administrations publiques » in « Le PIB progresse de 0,3 % au troisième trimestre 2019 », le 30 octobre 2019, INSEE. [Consulté le 1er mai 2020]. Disponible sur : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4240596#titre-bloc-6

Références   [ + ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *