À Marseille, l’étrange choix du gouvernement sur les produits de première nécessité

Une simple balade dans la ville de Marseille (avec attestation) révèle l’étrange choix du gouvernement de choisir certains commerces délivrant des produits de première nécessité, et pas d’autre. Le problème réside dans l’idée que le type de magasins ouverts contrastent véritablement avec le prétendu discours politique qui atteste sans honte que certains commerçants devraient fermer pour ne pas participer à la saturation des lits d’hôpitaux.

Alors, nous aimerions voir réagir certains de nos ministres très surs de leur fait, qui ne semblent plus connaître la capacité de douter ou de se remettre en question (euphémisme), sur ces commerces suivants.

Le fameux café Starbucks est-il un produit de nécessité qui mérite, plus que le commerçant ou l’artisan, de rester ouvert ? Rappelons qu’aux dernières nouvelles cette multinationale de « première nécessité » ne s’embarassait même pas de payer sa part d’impôt sur les bénéfices dans l’hexagone. C’est en tout cas ce qu’à choisi l’Etat français pour ce reconfinement.

Mais cette entreprise n’est pas la seule à bénéficier de dérogations françaises. McDonald évidemment ne connait pas la crise (sanitaire). Hamburgers, frittes et Coca-Cola sont bien entendu considérés comme des produits de première nécessité.

Tout comme Burger King et Nespresso qui consituent selon le gouvernement français les entreprises à sauver en priorité.

Par contre, pas de chance pour cette librairie. Payer ses impôts en France ou être un commerçant qui survit plus qu’il ne vit ne constitue pas des critères de sélection pour être ouvert en période de confinement pour le gouvernement.

Sarcasme mis à part, le virus révèle si besoin en était que le gouvernement Macron, dans son essence politique même à structure ultra-libérale ne fait que participer à augmenter les inégalités socio-économiques et les exploser en période de crise d’une manière décomplexée. La période de crise sanitaire éclaire cet aspect dans toute sa laideur. Mais il apparaît aujourd’hui inconcevable que de telles enseignes internationales puissent continuer à faire du bénéfice sur le territoire français alors que des résidents qui eux participent à l’effort du contribuable en soient privés. Cette allégeance au grand capital révèle l’absurdité d’un système ou les gros deviennent gros et les petits luttent pour vivre dignement et que même une crise sanitaire ne permet pas d’assurer des valeurs d’égalité qui sont pourtant largement étalées par celles et ceux qui par derrière, les enterrent sournoisement.

9 réflexions sur “À Marseille, l’étrange choix du gouvernement sur les produits de première nécessité

  • 12 novembre 2020 à 14 h 35 min
    Permalien

    Chers Contrib’Citizens, je souhaiterais faire une entrevue à distance avec un ou plusieurs libraires. Si jamais vous en connaissez qui voudraient témoigner, vous pouvez me contacter à l’adresse suivante : [email protected]

    Répondre
  • 9 novembre 2020 à 12 h 13 min
    Permalien

    Pour boycotter ces multinationales, il ne faut plus acheter chez eux. voir commander via les boutiques en ligne (si elles en ont) de vos restaurateurs de quartier, etc. Apparemment des bouchers l’ont fait et cela marche très bien. je trouve que les mac do, etc, c’est très cher pour de la mal bouffe. Je trouve que un certain nombre de français ont fait leur propre malheur, en ne se posant pas les bonnes questions (quand on se fait livrer par uber alors que les livreurs qui travaillent pour eux font 60 heures par semaine pour un smic, il faut bien se poser les bonnes questions et agir en conséquence).

    Répondre
  • 8 novembre 2020 à 20 h 36 min
    Permalien

    aidons les gafa et surtout ne les taxons pas

    Répondre
  • 7 novembre 2020 à 16 h 20 min
    Permalien

    Un article qui a le mérite d’éclairer ou du moins souligner ce que nous vivons et/ou est implicite ; Ne direz-t-on pas que cet état fait le jeu et nourri par la même occasion les grosses multinationales au détriment des petits commerces de proximité ?
    Moi je pense qu’ils veulent les étouffer, ni plus ni moins, nous sommes au début de l’avènement d’un état oligarque.
    D’ailleurs, les restaurants ne devaient-ils pas fermer ? et qu’en est -il de McChiotte (Mcdonald O_o)…

    Répondre
  • 7 novembre 2020 à 15 h 23 min
    Permalien

    J ai un couple d amis qui a racheté un fond de commerce il y a 3 ou.4 ans!!
    Petit commerce de quartier pour dépanner ses habitants en vêtements et chaussures confortables et abordables.
    D excellents produits pas de la camelote comme chez Babou. ….et des produits de décoration, du maquillage, des sacs à mains …..de belle facture !!!
    Ils se sont complètement investis dans leur commerce,sans compter les heures, allant chaque lundi choisir chez leurs
    Fournisseurs à Paris afin d offrir le meIilleur produit possible à leur clientèle !!! Ils ont créés des liens avec les commerçants environnants,les clients ,
    Leur réservant même leurs futurs achats pour la date du virement RSA!!!
    Cette reprise était un vrai Challenge, une boutique sans âme dans un quartier 8défavorisé !!! Ils en ont fait un lieu convivial et coquet où les gens prennent plaisir à venir découvrir les dernières nouveautés !!! Ils o.t donnés une âme à ce local où circulait un train électrique dans une ville enneigée dans leurs vitrines tous les ans pour les Fêtes de Noël !!!
    C était un de leurs plaisirs que de voir les
    Yeux des enfants s émerveiller devant ce spectacle !!! Et c est notre ami qui avait tout conçu, faisant ŕééllement vivre les personnages de cette scéne!!!
    Cette année le train avait été encore amélioré avec une télé à l intérieur qui passait un programme !! Une télé de quelques cetimétres!!!
    Tout était prêt !!Mais il n y aura pas de petit train dans la ville, ni de vitrine !!!
    Rien. Ce sera fermé !!! Le COVID à eu leur peau !!! Le Gouvernement a eu leur peau !!! Dépôt de bilan !! Lui à plus de 50 ans va rejoindre les rangs massifs des demandeurs d emplois, et elle. a devancé en passant un concours pour une formation de pilote au contrôle aérien !!!
    Mais il n y a presque plus de vols !!!
    Ils liquident leur stock en effectuant des livraisons à domicile et tout le monde les regrettera!!! Encore faut il qu’ ils trouvent acheteur…!!!

    Répondre
  • 7 novembre 2020 à 15 h 07 min
    Permalien

    Je suis totalement pour cette protestation car il est temps que ces corompus soient définitivement éliminés afin de stopper ce génocides décidés et organisés par quelques baltringues sans âme qui abusent du pouvoir qu’ils pensent être les seuls à avoir en occultant que sans nous, il n’y a pas de pays français…

    Répondre
  • 7 novembre 2020 à 14 h 34 min
    Permalien

    Très bon article, reflétant parfaitement la colère et l’indignation de tous ceux qui représentent le peuple, ceux qui font vraiment vivre la nation.
    Et le concert de casseroles proposé par Pierre Debu me paraît une excellente idée. Il faudrait que des volontaires contactent ses voisins, ses proches pour mobiliser les rues, les quartiers, etc… afin que la cacophonie (fédératrice) couvre les mensonges et discours creux des marionnettes de l’ultra libéralisme au pouvoir

    Répondre
  • 7 novembre 2020 à 14 h 29 min
    Permalien

    Comme vous avez de la chance d’avoir tout çà à Marseille!je blague…mais j’adore cette ville…et je m’y promène volontiers sur votre plan! bon mais sinon, chez nous aussi nos librairies et petits commerces sont fermés…et « on » commande chez Amazon! Alors que depuis la 1ère vague covid, tous ces petits commerçants faisaient TOUT pour notre sécurité et tout le monde respectait bien distance, nombre de clients à l intérieur(on l’a vu cet été qd nous avions bcp de touristes) .Et ce sont encore eux qui font des pieds -des mains pour organiser vente par l’internet ‘click and collect’ à fond :qui çà engraisse encore ces solutions? En tout cas bcp de pbs d’organisation pour les petits commerçants! Merci d’exprimer ainsi votre colère qui correspond tellement à la mienne, à celle de bcp d’entre nous. PS: J’appartiens au Comité de Défense des Hopitaux et Maters de proximité localement-Granville, Manche-, appartenant à la Coordination Nat. du meme nom.

    Répondre
  • 7 novembre 2020 à 12 h 49 min
    Permalien

    Je propose un concert de casseroles chaque fois qu’un de ces connards prend la parole devant le petit écran.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *