Le maire, le moulin et le million

C’est fou comme l’administration du Cadastre peut apporter aux citoyens des informations intéressantes! Par exemple, on se souvient que dans sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, Mme Aubert, que l’on ne présente plus, avait déclaré un patrimoine de 120.000 €, et que ce capital ne produisait aucun revenu. Contrib’City, après avoir découvert que les salaires déclarés de l’élue municipale et départementale ne correspondaient pas à ce que gagnerait une personne ayant le cumul de fonctions de cette dernière, a enquêté sur la déclaration patrimoniale de Mme Aubert.

Ci-dessus, les copies d’écran de la déclaration de MH AUbert à la HATVP, le 17 novembre 2020.

Le Cadastre nous informe que MH Aubert détient la nue-propriété d’un charmant édifice du XIXe siècle, classé monument historique depuis le 23 février 1977 : le Moulin de la Fosse. Cette magnifique propriété, située sur un terrain de plus de 1300 m2 et dotée de plusieurs habitations, est entourée d’un bois, le tout avec un accès direct sur la plage à moins de 400 m. Dans la revue Belles Demeures, les propriétés exceptionnelles de Noirmoutier atteignent facilement le million et demi d’euros. Le Moulin de la fosse, au vu de ses caractéristiques, est estimé à plus de 1,3 millions d’euros.

Comme il s’agit d’un bien immobilier dont l’élue de Jouy n’a pas la jouissance[1]La mère de Marie-Hélène Aubert détient l’usufruit du moulin, on estime la valeur de ce dernier à 80% de la pleine propriété[2]Plus le bénéficiaire d’un bien en usufruit est âgé, plus la valeur de l’usufruit baisse et plus celle de la nue-propriété augmente. Cela représente donc un capital de 1,04 million € pour l’édile jovacien.

Matrice cadastrale du Moulin de la fosse, à Noirmoutier. La nue-propriété (symbole « N »), estimée à 1,04 million d’euros, appartient à MH Aubert, maire de Jouy-en-Josas, première vice-présidente de Versailles Grand-Parc et du Conseil départemental des Yvelines.

Par ailleurs, Marie-Hélène Aubert, dans son droit de réponse du 11 septembre 2020, avait informé les Contrib’Citizens qu’il s’agissait d’une SARL familiale […] dont les actionnaires [étaient ses frère et sœurs]. Toujours est-il que Mme le Maire, d’après les enquêtes, est largement majoritaire dans cette société. Cette charmante maison de Noirmoutier, de 200 m2 habitables avec terrasse et garage, sur un terrain de 4000 m2 environ, est estimée à environ 720.000 €[3]200 m2 x 3600 € = 720.000 €. Comme L’édile possède effectivement 79% de cette société immobilière, et compte-tenu de la décote de 20% du fait de la transformation de ce bien immobilier en holding foncière, la part de l’élue est estimée à plus de 450.000 €[4]720.000 €  x 0,80 x 0,79 = 455.040 €.

Matrice cadastrale de la maison de Noirmoutier gérée par la société HLD.
Plan cadastral où apparaissent la maison de la société HDL, dont Mme Aubert détient 79% des actions, sur la parcelle n°399 (au centre, désigné par un point rouge), et le moulin de la Fosse sur la parcelle n°132, dont MH Aubert en est la nue-propriétaire, en bas à gauche. On remarquera le triangle rouge signalant un point géodésique. Le moulin fut construit sur une butte afin de mieux capter les vents.
Prix du foncier à Barbâtre et en Vendée.

Mais, chers Contrib’Citizens, ce n’est pas fini! En effet, si nous revenons dans notre chère commune de Jouy-en-Josas, l’administration cadastrale révèle également que MH Aubert est co-propriétaire d’une très jolie maison sise au 9 rue Pierre Vaudenay, remarquablement bien située. Estimation approximative de ce bâtiment de 280 m2 SHON, avec un jardin de 1500 m2 : plus d’1,2 million d’euros. La moitié revenant à l’édile de la ville, cette dernière peut donc rajouter, à son patrimoine immobilier, plus de 600.000 €.

Si l’on fait l’addition, et si l’on en croît le Cadastre, le patrimoine de Mme Aubert serait de 2,1 millions[5]plus de 2.095.040 € d’euros alors que l’élue jovacienne déclare publiquement 0,12 million. Mais peut-être s’agit-il tout simplement d’une erreur de calcul de la part de l’édile? La radio France-Info nous a effectivement rappelé, le 8 décembre dernier, que le niveau de mathématique des élèves français avait fortement baissé ces dernières décennies. Il serait temps de remédier à cette lacune.

MH Aubert avait déclaré, à la HATVP, ne percevoir aucun fruit financier de ses actions de la HDL. Pourtant, le site de location abritel.fr nous montre le contraire, avec quatorze appréciations, décernant un cinq étoiles et la mention exceptionnel à la propriété.

Rappelons que l’édile doit déclarer son patrimoine et ses revenus à la HATVP. Si le premier ne doit pas être publié par la Haute autorité, les seconds doivent l’être. Espérons que l’élue a déclaré l’intégralité de ses biens à cette administration.

En revanche, de même que les déclarations de salaires de MH Aubert sont très faibles – 484 € mensuels depuis 2015 – CC note que l’absence totale de revenus de sa maison à Noirmoutier (via la HDL) ne laisse pas de surprendre quand on voit que la location de cette dernière est de plus de 7500 € par mois, en haute saison.

Nous pouvons enfin voir clairement que Mme le maire de Jouy-en-Josas, qui occupe également les fonctions de première vice-présidente de Versailles Grand-Parc et de vice-présidente du Conseil départemental des Yvelines, est une grande discrète : modeste non seulement dans la déclaration de son patrimoine (qui, à titre de rappel, doit être contrôlé mais pas publié par la HATVP) mais timide également dans celle de ses revenus.

Nous reviendrons sur ces questions d’actualité début janvier 2021.

 

Bibliographie supplémentaire

Les moulins de Barbâtre

Au pays de mes ancêtres

Musée du patrimoine de France

Cadastre

Références   [ + ]

6 réflexions sur “Le maire, le moulin et le million

  • 29 décembre 2020 à 16 h 57 min
    Permalien

    Bonjour.
    Sur la carte de voeux de madame le maire n’apparait pas son titre de 1 ere vice présidente de Versailles Grand Parc. Encore une erreur par omission coupable je suppose .

    Répondre
  • 24 décembre 2020 à 12 h 44 min
    Permalien

    Bonjour,
    Il me semble que cette dame vous a menacé de porter plainte à trois reprises. C’est l’hôpital qui se moque de la charité. Non contente d’essayer de vous mettre du plomb dans la tête, elle continue sur sa lancee en ne respectant pas la loi la concernant sur sa transparence.

    Répondre
  • 22 décembre 2020 à 12 h 10 min
    Permalien

    Et il faudrait que le jovacien moyen paye ses frais d’avocat ???!!!!!!. je n’ai même pas recu mon colis de Noel cette année !!! faudrait-il être dans ses papiers pour beneficier des largesses de la reine ?

    Répondre
  • 20 décembre 2020 à 17 h 46 min
    Permalien

    Bonsoir,
    Stupéfaite par ces politiques qui s’enrichissent sur le dos des citoyens en prônant le meilleur pour leur avenir. Encore un bel exemple qui montre la perversité du cumul de fonctions. Gagner autant d’argent en faisant de la politique est consternant.

    Répondre
  • 20 décembre 2020 à 12 h 53 min
    Permalien

    Elle va nous faire une carriere à la Balkani mde Aubert

    Répondre
  • 19 décembre 2020 à 11 h 10 min
    Permalien

    Bonjour,
    Ha oui quand même. On est loin des 484 euros déclaré à la HATVP. Mais à quoi sert cette autorité de contrôle? en tous cas une belle enquête fort bien menée avec du factuel. Habitant Jouy en Josas, j’espère juste que madame le maire se servira pas dans mes poches pour payer ses frais d’avocat!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *