Paris-Dauphine et le bois de Boulogne : deux mondes face à face

L’université Paris-Dauphine est une université prestigieuse située juste à côté du Bois de Boulogne, grand lieu de la prostitution.

A cent mètres l’un à l’autre, seul le Périphérique Ouest sépare ces deux espaces. Pourtant la vie diffère complètement selon du côté où l’on se trouve. D’une part, le monde académique qui forme les prochains financiers, sociologues, économistes et créateurs de start ups qui travailleront à Paris, Londres ou Shanghai. De l’autre côté du périphérique, la vie quotidienne est plus périlleuse, animée par un réseau de proxénètes. Bien que le Bois de Boulogne soit aussi un lieu de détente avec le Jardin d’acclimatation, les hippodromes d’Auteuil et de Longchamp ainsi que le Pré-Catelan et les lacs, il n’en reste pas moins que ce lieu abrite environ 400 prostituées avec une grande majorité venant d’Amérique du Sud, souvent transsexuelles. Le reste est constitué de femmes venant pour la plupart des pays de l’Est.

Du haut de la bibliothèque de l’université, au 6ème étage, les étudiants révisent les examens devant cet autre univers sans forcement penser aux diverses violences qui peuvent s’y dérouler. Un monde qui vit plutôt le jour, un autre vivant plutôt la nuit. Un monde promettant la parité et l’égalité Homme-Femme avec plus de 60% de filles étudiantes, un autre où les femmes sont exploitées, précarisées et agressées.

Vue sur le bois de Boulogne et le quartier de la Défense – le plus grand centre d’affaires européen – depuis le 6e étage de l’Université Paris-Dauphine. Photo : Erwan Latrouite.

Photo de couverture : l’université Paris-Dauphine. Erwan Latrouite.

Edition : BdF.

[mapsmarker marker= »25″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *