L’ambivalence de « Choose France » (suite et fin)

Illustration d’en-tête : Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, dramaturge favori de Louis XIV à Versailles. A droite : le drapeau de la francophonie[1]La Francophonie a créé son drapeau depuis la tenue à Québec de la Deuxième Conférence des chefs d’états et de gouvernement des pays ayant en commun l’usage du français en 1987. Les cinq couleurs franches rappellent les diverses couleurs des drapeaux des États et gouvernements participant au Sommet de la Francophonie. Elles représentent les cinq continents auxquels appartiennent les partenaires de la Francophonie. Les bandes imbriquées symbolisent l’entraide, le regroupement et le dynamisme. Source : FRANCOPHONIE-AVENIR, La francophonie, [consulté le 29 janvier 2020]. Disponible sur : https://francophonie-avenir.com/Archives/Document_Drapeau_de_la_francophonie.htm .

Opter pour une ouverture enracinée et dynamique

« Alors que faire », me direz-vous? Nous avons une dette publique énorme et une balance commerciale structurellement déficitaire : il faut bien que nous vendions nos produits, si nous voulons survivre. Certes, et dans ce cadre-là, l’initiative d’Emmanuel Macron d’organiser une foire commerciale à l’Elysée peut paraître originale et bienvenue : n’oublions pas que nous sommes dans une société marchande mondiale. Nous devons donc nous adapter, voire innover, dans cette dynamique que nous avons choisie depuis le développement de l’ordre marchand au Moyen-Age jusqu’à l’intelligence artificielle des paiements et des marchés financiers, en passant par la Révolution française où la bourgeoisie réclama le droit de participer aux affaires publiques et scella le droit de la propriété via les articles 2 et 7 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789[2]CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Quelques éléments sur le droit de propriété et le Conseil constitutionnel, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.conseil-constitutionnel.fr/sites/default/files/as/root/bank_mm/pdf/Conseil/propriet.pdf . Lire aussi : MONTGOLFIER Jean-François de, Conseil constitutionnel et la propriété privée des personnes privées, mars 2011, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.conseil-constitutionnel.fr/nouveaux-cahiers-du-conseil-constitutionnel/conseil-constitutionnel-et-la-propriete-privee-des-personnes-privees ; Voir également : MAISON ROUGE Olivier de, Le droit de propriété, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : http://demaisonrouge-avocat.com/outils-juridiques/notes-juridiques/le-droit-de-propriete/

Sur le plan culturel, je propose non plus de sélectionner entre notre identité française d’une part, et notre niveau de vie d’autre part, mais de prendre les deux options ensemble car non seulement elles ne sont pas contradictoires mais elles se complètent et participent à se développer mutuellement. En effet, apprendre une langue étrangère et, avec elle, une culture et un marché économique, fait entrer chacun d’entre nous dans une dynamique d’apprentissage et d’ouverture intellectuelle et commerciale qui va renforcer et éclairer notre propre langue maternelle avec le formidable bagage scientifique, artistique et financier qui est lié à chaque idiome[3]Du grec « idiôma ». Tout instrument de communication linguistique utilisé par une communauté (langue, dialecte, patois, etc…). Cf : Petit Larousse en couleurs, Paris, Larousse, 1990, p 518. Idiôma (bas latin idioma) : particularité propre à une langue. Cf : DUBOIS Jean, MITERRAND Henri, DAUZAT Albert, Grand dictionnaire étymologique et historique du français, Paris, Larousse, 2005, p 497. www.larousse.fr

Mais osons également promouvoir à la fois notre pays et ses produits, notamment ceux liés à la culture (au sens large du terme, c’est-à-dire ceux incluant le divertissement ou ce que les Anglo-Saxons appellent Entertainment). Utilisons le fait que l’anglais soit devenu la « lingua franca »[4]A titre d’exemple, l’anglais est devenu la seule langue officielle de l’Union Européenne, le français ayant été éjecté de ce rôle. Auparavant, les documents de l’U.E étaient écrits dans ces deux langages, puis traduits dans les autres langues des pays européens concernés. Ironie : les Britanniques quittent l’U.E le 31 janvier 2020. Donc, si l’Union garde cette l’anglais alors se pose la question de la provenance de cette influence. Réponse : les USA.. Pour faire différemment et « sortir du lot » en mettant au goût du jour nos mots français. N’oublions pas que nos mots, justement, sont partout présents dans la langue de nos voisins d’Outre-Manche : ces derniers, non contents de montrer leur devise nationale, sur leurs ambassades, en français (Mon Dieu et mon droit)[5]Même phénomène aux Pays-Bas dont la devise est, en français dans le texte : Je maintiendrai.ont pris une grande partie de leurs mots abstraits (quasi) directement de notre dictionnaire : comprehension, intelligence, science, travail, money, minutes, arms, villa, village, tourism, liberty, politics, reverie[6]Cf: Reverie by the Garonne river, 3 janvier 2020. Disponible sur : https://contrib.city/index.php/en/2020/01/03/reverie-by-the-garonne-river/ , eternity… Sans oublier quelques expressions, quelque fois cocasses, qui visiblement leur ont plu : cul-de-sac, cuisine, en masse, en route, fait accompli[7]Cf : Macron, Monopoly & France, 5e §, 14 janvier 2020. Disponible sur : https://contrib.city/index.php/en/2020/01/14/macron-monopoly-france/, [task] du jour, naïveté. Souvenons-nous également que la Cour britannique parlait français au XIXe siècle (comme celle de Russie, par ailleurs, ainsi que l’atteste Léon Tolstoï dans Anna Karenine) et que la plupart des ministres de l’ancien chef de gouvernement, John Major, ainsi qu’Elizabeth II parlent couramment la langue de Molière.

Quel pronostic faire de notre langue : va-t-elle progressivement disparaître, comme dans l’Antiquité le(s) langage(s) gaulois a cédé la place au latin, ou bien va-t-elle rebondir? On ne saurait préjuger mais l’on peut affirmer deux choses : la première est que le français et ses cultures se trouvent non seulement dans les mains des Français mais également dans celles de tous les francophones, que je salue! Au Québec, par exemple, un effort est constamment réalisé afin que la langue française ne soit pas simplement parquée quelque part, dans un coin du folklore local, mais soit un véritable véhicule de développement régional et international. Ce qui n’empêche pas de nombreux Québécois d’être bilingues[8]Souvent à l’inverse des Canadiens des autres provinces du pays, comme Céline Dion qui apprit l’anglais durant sa carrière de chanteuse[9]MELODY, Céline Dion – Biographie, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.melody.tv/artiste/celine-dion . Voir également : Bide et musique – La webradio de l’improbable et de l’inouï, Céline Dion – Ce n’était qu’un rêve, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.bide-et-musique.com/artist/1.html (qui a gardé un nom francophone, au contraire de feu le chanteur franco-belge Jean-Philippe Smet, dit Johnny Hallyday)[10]BOGGIO Philippe, Comment Jean-Philippe Smet est devenu Jhonny Hallyday, 6 décembre 2017, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : http://www.slate.fr/story/154835/comment-jean-philippe-smet-devenu-johnny-hallyday. Voir également : BFMTV, Pourquoi Jean-Philippe Smet s’est-il fait appeler Johnny Hallyday?, 6 décembre 2017, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.bfmtv.com/societe/pourquoi-jean-philippe-smet-s-est-il-fait-appeler-johnny-hallyday-1320532.html . Lire aussi : His amazing story – How he came to be so famous, 2018, [consulté le 28 janvier 2020]. Disponible sur : http://jeanphilippesmet.com/ . La seconde chose est qu’au XIIe siècle, l’anglais n’était parlé que dans les milieux ruraux, le français (anglo-normand) devenant la langue officielle avec Guillaume Le Conquérant[11]1066 : Bataille de Hastings où Guillaume conquiert la Grande-Bretagne et remplaçant progressivement le latin. A cette époque, l’anglais était ainsi une langue au rayonnement géographique et social limité, contrairement au latin puis au français.[12]Ce n’est qu’à partir du XVIIIe siècle, avec la révolution industrielle, avec pour origine une technologie française (la machine à vapeur de Denis Papin), puis avec le développement des colonies, notamment en Inde, que l’anglais va progressivement devenir une langue internationale. Cf : IMAGITER.OVER-BLOG.FR, Plus des deux tiers du vocabulaire anglais est d’origine française?, le 16 juin 2015, [consulté le 29 janvier 2020]. Disponible sur : http://www.imagiter.fr/2015/06/plus-des-deux-tiers-du-vocabulaire-anglais-est-d-origine-francaise.html . Voir également : Simon, Tout savoir sur la langue de Shakespeare, 4 juillet 2016, [consulté le 29 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.superprof.fr/blog/panorama-sur-la-langue-anglaise/ . Lire également :Des débuts de la colonisation jusqu’à l’indépendance en 1947, [consulté le 29 janvier 2020]. Disponible sur : https://www.edelo.net/inde/presentation/histoire/colonisation

Source : AAKER, FRANCOPHONIE-AVENIR, «La francophonie dans le monde», 15 août 2017, [consulté le 29 janvier 2020]. Disponible sur : https://francophonie-avenir.com/Archives/Document_Drapeau_de_la_francophonie.htm

Derrière ces réflexions linguistiques et culturelles, et pour contrer la réalité militaire liée au développement d’une langue, une autre solution existe : c’est en se connaissant soi-même que l’on connaît mieux son prochain, et cette connaissance progressive interne et externe amène une dynamique, une union riche des originalités de chacun. Souhaitons que la « forteresse » Union Européenne s’allège un peu de ses lourdeurs et opacités administratives[13]Je n’ai toujours pas compris qui est/sont le(s) député(s) européen(s) qui représente(nt) l’Ile-de-France ou le territoire national entier, et je n’ai pas encore bien saisi le fonctionnement des différentes institutions de l’UE., alors que cette dernière joue un rôle à l’échelle mondiale, et même spatiale avec l’Agence Spatiale Européenne afin de s’enrichir des multiples apports idiomatiques et culturels du vieux continent.

Bref, rien n’est neutre et chaque choix de message porte une signification. C’est la vie![14]En français dans le texte diraient les Américains.

 

Références   [ + ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *