HATVP, Valérie Pécresse et les Présidentielles

Dans la foulée de l’article publié hier, contrib.city se penche sur le dossier de la brillante Valérie Pécresse : deux fois ministre (Enseignement/Recherche et Budget) et députée (notamment entre 2012 et 2016), présidente de la Région Ile-de-France depuis 2015 et actuellement candidate aux élections présidentielles de 2022. Née un 14 juillet, excellente étudiante (HEC et l’ENA), elle est issue d’une famille de notables proche de l’ancien président de la République, Jacques Chirac[1]Jacques Chirac avait été condamné, en 2011, à deux ans d’emprisonnement avec sursis pour « détournement de fonds publics », « abus de confiance », « prise illégale d’intérêts » et « délit d’ingérence ». Sources : wikipedia. L’élue régionale avait soutenu la vice-présidente des Yvelines, Marie-Hélène Aubert, lors des dernières élections départementales. L’élue yvelinoise s’était d’ailleurs vantée publiquement de ce soutien de la part de la présidente de l’Ile-de-France!

Voulant vérifier que ce soutien n’était pas de façade mais correspondait bien à une décision mûrement réfléchie et désirée, CC avait  écrit, les 14 et 17 juin dernier, à Valérie Pécresse ainsi qu’à sa cheffe de cabinet, Julia Truquin. En accompagnement, CC publiait trois liens vers des articles montrant des faits liés à Mme Marie-Hélène Aubert. Ensuite, le site posait la question suivante :  Mme Pécresse confirme-t-elle son “soutien plein et entier” à Mme Aubert ou bien celui-ci doit-il être plus nuancé?

Contactée le 18 juin, Charlotte Odent, conseillère territoire 78 et 92 (linkedin) avait confirmé le soutien de V. Pécresse à MH Aubert : “Libres!” soutient les candidats du Centre[2]C’est-à-dire du groupe politique des Centristes. des Yvelines dont Marie-Hélène Aubert fait partie.

Afin d’obtenir une vérification supplémentaire, CC avait recontacté Julia Truquin, le 23 juin 2021, mais cette fois par téléphone, pour savoir si la cheffe de cabinet confirmait les propos de Charlotte Odent au sujet du soutien. Réponse : Si Charlotte vous l’a dit, c’est que c’est vrai!

Donc, nous avons la situation suivante : une responsable régionale qui soutient officiellement une élue départementale de son groupe politique – le Centre – alors même que la première a été informée de plusieurs faits : la vice-présidente des Yvelines avait effectué, plusieurs fois, de fausses déclarations à la HATVP et elle avait joui de largesses immobilières de la part de son premier-adjoint.

Pourtant, dans sa campagne électorale, celle qui briguait un second mandat comme présidente de l’Ile-de-France (région-capitale dont le PIB avoisine celui des Pays-Bas et contrôle un tiers des richesse nationales) avait clairement écrit : Intransigeance sur les valeurs de la République. Vaste programme!

A ce jour, Valérie Pécresse, ancienne ministre et Présidente de la plus riche région française, n’a toujours pas sa déclaration à la HATVP publiée, alors même qu’elle est conseillère régionale depuis 2004. La loi sur la transparence de la vie publique fut votée en 2013 et donne un délai de deux mois aux élus locaux pour envoyer leurs déclarations à la Haute autorité qui ensuite vérifie ces dernières avant publication. En sept ans, V. Pécresse avait quand même eu le temps de transmettre ses déclarations d’intérêts et de patrimoine à la HATVP[3]Pour les élus élus locaux, uniquement la déclaration d’intérêts est publiée sur le site de la HATVP. [Les] déclarations de situation patrimoniale sont, aux seules fins de consultation, tenues à la disposition des électeurs […] dans les Préfectures de la circonscription d’élection de la personne concernée (Loi du 11 octobre 2013)., n’est-ce pas? Mais visiblement non, même si pour [nous] elle a essayé de toutes [ses] forces! de tenir informé l’ensemble des Franciliens.

Au demeurant, la Charte pour une nouvelle éthique politique en Ile-de-France, votée le 21 janvier en 2016, spécifie clairement que les déclarations d’intérêts du Président du conseil régional et des autres membres de l’exécutif sont publiées sur le site internet de la HATVP (p 6). Certes, en fouillant un peu sur le site de l’Ile-de-France, on trouve une déclaration d’intérêts de Valérie Pécresse datée du 4 février 2017 et propre au Conseil de la Région. Selon cette déclaration, on y apprend, chose amusante, qu’en 2015 la Présidente de la Région gagnait 5512 € bruts par mois, c’est-à-dire environ 4190 € nets par mois : un tiers de moins que la vice-présidente des Yvelines qui cumule trois mandats et qui, de plus, bénéficie de participations dans une société civile immobilière. “L’avantage” du site francilien (pour les élus du Conseil de l’Ile-de-France) est le fait qu’ils n’ont pas à déclarer leur patrimoine alors que celui de la HATVP l’exige (mais ne sont publiés que les biens des membres du gouvernement).

Pour conclure, il serait intéressant de savoir ce que pensent de tout cela l’ex-haut-commissaire Jean-Paul Delevoye et l’ex-ministre Alain Griset (qui a fait appel), tous les deux condamnés ces derniers jours pour avoir fait de fausses déclarations à la HATVP.

Prospectus de Valérie Pécresse (juin 2021). On y voit dans la collone à gauche : “Intransigeance sur les valeurs de la République”.
Le 10 décembre 2021, aucune déclaration n’apparaissait sur le compte de Valérie Pécresse qui est pourtant conseillère régionale depuis 2004.
Sur le réseau social Facebook, Valérie Pécresse écrit : “Marie-Hélène Aubert […] [a] mon soutien plein et entier pour l’élection départementale de juin 2021.” Les deux dames partagent un point commun : des problèmes de déclaration à la HATVP. L’élue francilienne n’en a pas fait pendant des années. L’élue yvelinoise, quant à elle, a largement sous-estimé ses intérêts à la Haute autorité pendant des années également.
Courriel envoyé par CC le 14 juin 2021 à Valérie Pécresse. Le message a été lu dans l’après-midi mais CC n’a reçu aucune réponse.

CC a envoyé ce courriel le 17 juin 2021 à Julia Truquin, cheffe de cabinet de Valérie Pécresse, afin de vérifier si Mme Pécresse [confirmait] son “soutien plein et entier” à Mme Aubert ou bien [si] celui-ci [devait] être plus nuancé. Comme CC n’avait pas non plus reçu de réponses, le site a appelé deux collaboratrices de V. Pécresse : Charlotte Odent puis Julia Truquin elle-même. Les deux ont confirmé le soutien de la Présidente de l’Ile-de-France pour Marie-Hélène Aubert. En bas du message, on peut apercevoir les liens de trois articles (cf : ci-dessous).
https://contrib.city/index.php/2020/08/27/m-h-aubert-declarait-seulement-484-e-de-remunerations-en-2015-a-la-hatvp/?highlight=484

https://contrib.city/index.php/2021/04/22/le-mystere-aubert-lelue-beneficiait-de-largesses-de-la-part-du-premier-adjoint-de-jouy-en-josas/?highlight=largesse

M.H. Aubert : « Je vais porter plainte contre Foucault, pour lui mettre un peu de plomb dans la tête »

 

(Photo de couverture : Prospectus de Valérie Pécresse. Juin 2021)

Références[+]

4 réflexions sur “HATVP, Valérie Pécresse et les Présidentielles

  • 6 janvier 2022 à 12 h 27 min
    Permalien

    Madame Valérie Pecresse aurait quelques problèmes avec l’argent ?

    Comment l’aider?

    Un telethon ?

    Ou une dérouillée aux présidentielles, ou en cas de victoire, elle pourrait récolter beaucoup d’ennuis et………perdre quelques revenus!

    Répondre
    • 6 janvier 2022 à 12 h 50 min
      Permalien

      Excellentes questions! Contrib’City continue son enquête.

      Répondre
  • 17 décembre 2021 à 7 h 53 min
    Permalien

    Que d’irrespect de la part d’elites dont on attend plus de probité, d’exemplarité et de transparence !!!!!!

    Répondre
  • 11 décembre 2021 à 13 h 17 min
    Permalien

    C est un vrai métier la politique
    On nous fait prendre des vessies pour des lanternes
    On vous regarde droit dans les yeux voter pour moi je suis honnête faites ce que je dis mais surtout ne faites pas ce que je fais
    A vomir

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.