Nous foulerons ces champs de forêts

Nous foulerons ces champs de forêts

Répondant par de simples murmures

Au bruit crissant des feuilles.

Nous parlerons des arbres en larmes

Tristement penchés sur une fin

Avant glacis et frimas.

Nous nous tiendrons par la main

Offrant nos doigts aux destinées

De l’automne fané.

Nous palperons des ombres

Pour descendre dans le cœur froid

Des cryptes odorantes.

Nous atteindrons le jour

Aurore fondue

Revivante en son signe.

 

Gilberte de Salaberry

in Poèmes II (Grassin. Editions 1962)

(Photo : BdF. Sologne, le 17 janvier 2015)

2 pensées sur “Nous foulerons ces champs de forêts

  • 27 mai 2020 à 23 h 50 min
    Permalink

    Merci, Tremblevif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *