Le mystère Aubert : l’élue bénéficiait de largesses de la part du Premier-Adjoint de Jouy-en-Josas

Voici trois semaines, Contrib’City avait demandé à Mme Marie-Hélène Aubert, aujourd’hui maire de Jouy-en-Josas, de lui fournir les justificatifs de sa location auprès de son bailleur, en l’occurence M. Gilles Curti. Comme l’avait déjà signalé CC dans son article du 27 août 2020, M. Curti, maintenu au poste de premier adjoint municipal après l’élection de 2020, est propriétaire, entre autres, d’un vaste domaine jovacien (plus de 3.000 m² et plusieurs villas).

A titre de rappel, Mme Aubert déclarait, dans son dossier de candidature municipale [1]qui est public, louer un bien immobilier à Jouy-en-Josas. L’adresse mentionnée se trouve correspondre à une maison d’environ 200 m² (reliée à une autre via un patio) dotée d’un jardin de 1500 m². Mme Aubert, également première vice-présidente de Versailles Grand-Parc et vice-présidente des Yvelines, louait, en 2014, cette villa – située sur le domaine de Curti – à un prix défiant toute concurence : 1410 € toutes charges incluses, y compris les services d’un jardinier! A titre de comparaison, le marché actuel indique que pour la somme de 1300 €, on a un deux pièces (70 m2) dans le centre de Jouy.

A noter également le montant très faible de la commission de l’agence GSIM Immobilier : 200€ pour la locataire, 200 € pour le propriétaire bailleur. Généralement, les honoraires sont équivalents à un mois de loyer pour chacune des parties. Conseil à tous les locataires : rapprochez-vous de cette structure qui propose des prix locatifs vraiment imbatables! Dommage qu’elle se trouve à 14 km de Jouy-en-Josas. Mme la vice-présidente des Yvelines jouit pourtant d’un patrimoine, immobilier et mobilier, estimé par Contrib’City, dans l’état actuel de ses connaissances, à plus de 2,6 millions d’euros. Elle bénéficie également, comme elle l’avait (enfin) reconnu le 20 janvier dernier, de revenus confortables : 6400 € net/mois (le salaire médian net français était de 1710 € en 2018).

Malgré le fait que la demande de contrib.city se fonde sur l’article 1 de la Charte de Munich, datée de 1971, et qui oblige Mme le Maire à envoyer ces documents, l’édile n’en a pas tenu compte et le site n’a rien reçu. Heureusement, Contrib’City a pu se procurer des informations qu’il retransmet à ses lecteurs. Cependant, devant ce refus de l’élue de respecter le droit à l’information, CC se pose la question de savoir si l’adresse jovacienne que Mme Marie-Hélène Aubert a mentionnée dans son dossier de candidature municipale, en 2020, a bien été déclarée aux impôts. Dans la négative, le dossier se retrouverait erroné.

Extrait du cadastre 2020. Parmi les différentes propriétés de Gilles Curti, à Jouy-en-Josas, on peut voir le 18 rue Pierre Vaudenay. Cette adresse est mentionnée dans le dossier de candidature de Mme Marie-Hélène Aubert.
Extrait du dossier, public, de candidature aux élections municipales de 2020 de MH Aubert. On peut voir l’adresse du 18 rue Pierre Vaudenay, à Jouy-en-Josas.
Courriel du 27 mars 2021. CC, conformément à l’article 1 de la Charte de Munich, demande à Mme Aubert les justificatifs de son domicile.

 

 

 

 

 

Références[+]

12 réflexions sur “Le mystère Aubert : l’élue bénéficiait de largesses de la part du Premier-Adjoint de Jouy-en-Josas

  • 19 décembre 2021 à 16 h 47 min
    Permalien

    J’espère que vous irez au bout de cette investigation, je n’en peux plus de tous ces élus et leurs « entre soi », leur corruption…

    Répondre
  • Ping : Le mystère Aubert - L'énigme de la demi-lune - ContribCity

  • Ping : Le mystère Aubert - L'énigme du "Clos Fleuri" - ContribCity

  • 2 mai 2021 à 9 h 59 min
    Permalien

    Bonjour,
    Vous connaissez l’adage, “qui ne dit mot consent”. Ces mystères vont-ils enfin être éludés. A suivre….

    Répondre
  • 24 avril 2021 à 20 h 52 min
    Permalien

    mr curti a t’il d’autres biens à tarif preferentiel à louer

    Répondre
    • 24 avril 2021 à 22 h 08 min
      Permalien

      Très bonne question! Des Jovaciens, moins fortunés, pourraient en avoir besoin.

      Répondre
  • 23 avril 2021 à 10 h 39 min
    Permalien

    Bon courage, CC !
    Prithwindra

    Répondre
    • 23 avril 2021 à 11 h 22 min
      Permalien

      Merci Prithwindra!

      Répondre
  • 23 avril 2021 à 8 h 00 min
    Permalien

    L’enquête avance dans le respect du contradictoire pour ce que j’en lis sur CC

    Répondre
  • 22 avril 2021 à 21 h 54 min
    Permalien

    Je ne peux que saluer votre travail d’investigation. Après un tel travail madame AUBERT ne devrait pas tarder à s’expliquer logiquement.

    Répondre
    • 22 avril 2021 à 22 h 43 min
      Permalien

      Espérons-le, Monsieur Depayns.

      Répondre
    • 24 avril 2021 à 21 h 23 min
      Permalien

      Comment peut-on se regarder dans une glace

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.