Un lecteur de CC porte plainte contre Valérie Pécresse

Emu par l’article du 10 décembre 2021, intitulé HATVP, Valérie Pécresse et les Présidentielles, un lecteur a informé le site qu’il avait envoyé une plainte au Procureur de la République contre la candidate aux élections présidentielles.

A titre de rappel, lors des élections régionales et départementales de juin dernier, contrib.city avait demandé à la Présidente de la Région Ile-de-France si elle confirmait son soutien auprès de la vice-présidente des Yvelines, Marie-Hélène Aubert. L’équipe de V. Pécresse avait plusieurs fois confirmé ce soutien malgré le fait que Mme Aubert avait fait de fausses déclarations à la HATVP et avait bénéficié de largesses immobilières de la part du premier-adjoint de Jouy-en-Josas (78350). Voulant approfondir le sujet, Contrib’City avait enquêté sur Mme Pécresse, énarque et députée en 2013 (l’année où fut votée la loi relative à la prévention des conflits d’intérêts et à la transparence de la vie publique) et s’était aperçu que, depuis le début de sa carrière voilà bientôt vingt ans, cette brillante haut-fonctionnaire n’avait tout simplement rien déclaré à la Haute autorité jusqu’en 2021 : niet pour la déclaration d’intérêts et nashi [1]Rien en japonais. Mme Pécresse apprit la langue nippone dans sa jeunesse. pour la déclaration patrimoniale[2]La déclaration patrimoniale est rendue publique pour les députés mais reste confidentielle pour les élus locaux.. Une déclaration d’intérêts aurait montré, par exemple, que l’élue louait via Airbnb – qu’elle avait pourtant publiquement fustigé – une jolie villa bauloise (44500), transformée en appartements[3]cf également : cadastre. Les électeurs auraient pu avoir plus de détails en ce qui concerne les responsabilités professionnelles de son époux, Jérôme Pécresse, polytechnicien et PDG d’une filiale d’un grand groupe industriel américain : General Electric. Enfin, les Français auraient pu connaître l’ensemble des revenus et des postes de Mme Pécresse. Mais nichevo, ser! (rien du tout, Monsieur) comme on disait autrefois dans les Jeunesses communistes (la jeune Valérie y apprit le russe). Bon…

Toujours est-il que l’ancienne députée, après avoir simplifié la question de la transparence de la vie publique en ne déclarant rien à la Haute autorité, a finalement opté pour l’envoi d’une déclaration. Chose étrange, cette déclaration, en attente de publication depuis au moins le 30 septembre 2021, n’est toujours pas parue sur le site hatvp.fr. Pourtant, selon la loi de 2013 (art 5, I), la Haute autorité dispose d’un délai maximum de trois mois pour publier toutes les déclarations qu’elle reçoit. Voilà bientôt quatre mois (ou plus?) que cette administration a donc reçu le document mais ne l’affiche toujours pas. Pourquoi?

En attendant, même si la candidate a prêché la “bonne parole” dans les quartiers déshérités pendant cette campagne présidentielle, il ne faut pas trop s’en faire pour elle : l’élue, qui habite un hôtel particulier dans le centre de Versailles (source : cadastre), a de quoi “voir venir” comme on dit en langage familier. Par contre, et c’est plus ennuyeux, se pose la question de savoir si, dans les faits, les Français, et plus particulièrement les électeurs qui doivent décider du prochain président de leur République, ont le droit de connaître l’ensemble des intérêts concernant chaque candidat. Face à ce problème, un lecteur de Contrib’City a donc porté plainte.

CC mène l’enquête et, dans la limite de ses très faibles moyens, tiendra informés ses lecteurs.

Compte de Valérie Pécresse sur la HATVP, au 25 janvier 2022. La loi sur la transparence de la vie publique, votée en 2013, donne un délai de deux mois aux élus concernés pour déclarer leurs intérêts et leur patrimoine. La Présidente de la Région francilienne, élue en 2004, n’a envoyé ses déclarations que fin septembre 2021, au plus tard. Chose étrange : malgré cet envoi depuis presque quatre mois (ou plus?), ces documents ne sont toujours pas publiés. Pourquoi?

Références[+]

3 réflexions sur “Un lecteur de CC porte plainte contre Valérie Pécresse

  • 26 janvier 2022 à 8 h 34 min
    Permalien

    Comment peut-on regarder les gens droit dans les yeux et leurs dire voter pour moi nous allons vous faire avaler des couleuvres mais vous inquiétez pas avant de m occuper de vous je m occupe de moi même
    Comme on dit on a pas le cul sorti des ronces

    Répondre
  • 25 janvier 2022 à 22 h 57 min
    Permalien

    Celle qui prêche le bien vivre ensemble en tant que présidente de l’EPIF et qui impose un minimum de 30% de logements sociaux habiterait dans un Hotel particulier à Versailles ? . Pourrait-on lui suggérer de tester ce qu’elle préconise et nous faire un retour de vécu ?

    Répondre
    • 26 janvier 2022 à 19 h 32 min
      Permalien

      Inadmissible de voter pour une telle personne !!!
      Merci pour toutes ces informations
      Les français doivent élire un Président de la République, ils doivent connaître tous les candidats
      Merci à ContribCity pour toutes vos enquêtes

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.