Charles : une vie de relations

Le Père Charles de Foucauld est canonisé aujourd’hui, avec d’autres personnes, après la longue période épidémique du Covid.

Une fois de plus, ce que j’aime chez cet homme, réside dans sa capacité à suivre son intuition, sa motion intérieure.

Que l’on croit en Dieu ou non, l’explorateur encourage chacun de nous à découvrir qui nous sommes, ce que nous portons et nous invite à l’offrir aux autres. Ainsi, nous entrons dans une véritable relation, authentique et profonde, mais aussi, souvent, douloureuse.

La relation avec l’autre révèle nos propres failles, nos propres gouffres, où la vie et la mort se confrontent, dans un combat quotidien où la seconde essaye de cacher la première, à travers le mensonge et la peur. Un combat dont peut-être l’ultime enjeu se situe dans la révélation de soi-même : qui suis-je ? Est-ce que je souhaite allez jusqu’au bout de ma personnalité  et dans l’élan de ce que je porte , malgré les risques de jugement, malgré les bouleversements potentiels de ce voyage intérieur, de cette sortie dans l’univers de l’autre ?

Est-ce que j’accepte de montrer à mon prochain les fragilités de mon être et, dans l’union, lui proposer une relation de vérité ? Est-ce que je consens à me dénuder pour laisser s’abattre mes forteresses ?

Une relation et un lien d’union avec son enfant, un conjoint, un parent ou un ami permet de s’enrichir des dons que l’autre porte. Suis-je prêt, malgré la mort, à offrir ma vie à mon prochain ?

Dans la solitude de l’Asseckrem ou au milieu des hommes dans la ville-carrefour de Tamanrasset[1]Tamanrasset, une ville-oasis située à plus de 1500 km d’Alger en vol d’oiseau, au sud de l’Algérie, comptait 120.000 habitants en 2012., Charles montrait un exemple de vie de relation. Le prêtre, plongé dans l’immensité saharienne, dans un territoire classé comme hostile par ses confrères géographes, sur les limites extrêmes de l’ancien empire français, avait choisi et vivait cette liberté. Jusqu’au bout de son chemin, vers l’horizon infini où danse un soleil qui ne s’éteint pas et nous guide tout au fond de notre cœur.

Références[+]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.