Intervention en ligne de MH Aubert contre contrib.city : des « pressions » mais aucun élément concret

Hier, une Contrib’Citizen a adressé les questions suivantes à Contrib’City : Dans son FB live de vendredi dernier, le maire dément toutes les allégations portées à son encontre par contrib.city et prévient d’un procès si cela se reproduit. Ou est la vérité monsieur de Foucauld ? qui ment vous ou elle ? Que comptez vous faire ?.

Effectivement, même si Mme Aubert, ce soir-là, ne cite pas explicitement Contrib’City, elle évoque un blog jovacien avec lequel les relations sont tendues. Par contre, je ne relèverai pas les qualificatifs utilisés par l’édile, qualificatifs qui n’engagent que ce dernier.

Pour résumer, le site contrib.city publie, notamment, des articles sur les questions de développement local et urbanistique à Jouy-en-Josas et ses environs. Certaines publications évoquent des problèmes d’aménagement comme, par exemple, la construction d’un immeuble avec un parking souterrain en zone inondable. Cet immeuble a reçu le permis de construire de l’autorité municipale. Par ailleurs, dans son article du 27 août dernier, Contrib’City publie la déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de Mme Aubert, maire de Jouy-en-Josas, vice-présidente du grand-Versailles et vice-présidente du conseil départemental des Yvelines. Une personne ayant l’ensemble de ces fonctions bénéficie de plus de 8400€ bruts par mois. Or Mme le Maire de Jouy-en-Josas déclare ne gagner que 484€ net mensuel. De plus, cette déclaration date de 2015, alors que les élus ont un délai de deux mois pour signaler tout changement de leur situation. La loi régissant cette déclaration relève du droit pénal.

Suite à cette publication, Mme Aubert a publiquement accusé Contrib’City, lors du conseil municipal du 12 octobre 2020, de publier des informations à caractère diffamatoire, calomnieux et outrageant à son encontre. L’édile de Jouy-en-Josas, intervenant publiquement juste avant le vote, et ne quittant pas la salle de réunion pendant ce vote la concernant, a menacé Contrib’City de plainte pour diffamation, sans apporter la moindre contre-preuve aux éléments factuels publiés par l’organe d’information territoriale. A titre de rappel, cette délibération[1]Délibération n°8 du Conseil Municipal de Jouy-en-Josas du 12 octobre 2020 avait pour but de faire voter le financement public – c’est-à-dire via les impôts des Jovaciens – des frais de justice de Mme Aubert, pour éventuellement attaquer en diffamation Contrib’City. Ce dernier ne faisait pourtant que montrer les copies d’écran du site public de la HATVP, placée sous le contrôle du 1er Ministre.

A titre de rappel, la déclaration de Mme Aubert à la HATVP concerne sa vie privée. Toute défense de sa part en lien avec sa déclaration ne doit pas être financée avec de l’argent public. C’est la loi.

Une fois de plus, Mme Aubert « fait pression » contre contrib.city, mais sans apporter le début de commencement de contre-preuves.

Contrib’City reste serein vis-à-vis d’une éventuelle plainte de la part de Mme Aubert à son encontre. Peut-être, finalement, qu’un procès public permettrait de mettre au clair ce dossier de la HATVP ?

 

 

 

 

Références   [ + ]

8 réflexions sur “Intervention en ligne de MH Aubert contre contrib.city : des « pressions » mais aucun élément concret

  • 4 décembre 2020 à 9 h 27 min
    Permalien

    Mais que fait le législateur, que fait la HATVP ? DE MAZIERES ET AUBERT toujours pas de déclaration de situation de situation patrimoniale et d’intérêts !!!

    Répondre
  • 2 décembre 2020 à 18 h 39 min
    Permalien

    Bonsoir,
    Au final je trouve que ce maire à beaucoup de talent surtout quand il s’agit de brouiller les cartes .

    Répondre
  • 2 décembre 2020 à 18 h 30 min
    Permalien

    Soeur marie helene ne vois tu rien venir?

    Répondre
    • 2 décembre 2020 à 20 h 39 min
      Permalien

      Ah, Monsieur Perrault!

      Répondre
  • 2 décembre 2020 à 17 h 26 min
    Permalien

    En faite qui paye l’assurance obligatoire des élus ? c’est bien le contribuable non? et MMe AUBERT voudrait s’en servir et en profiter à titre personnel pour se défendre d’avoir oublié de faire sa déclaration de patrimoine 484 euros au lieu de …………….. ? utiliser de l’argent public à des fins personnels est illégal !!!!

    Répondre
  • 1 décembre 2020 à 13 h 23 min
    Permalien

    Merci à CC pour cette mise au point forte intéressante. Une chose est sure je ne voterai plus pour elle.

    Répondre
  • 1 décembre 2020 à 11 h 03 min
    Permalien

    Bonjour,
    Merci à CC d’éclaircir ce débat. Les faits sont pourtant clairs. C’est le monde à l’envers avec cet édile.
    Qui a dit «  » » JE VAIS LUI METTRE UN PEU DE PLOMB DANS LA TETE «  » » » ? et que dire du reste !!!!!!!

    Répondre
  • 1 décembre 2020 à 7 h 15 min
    Permalien

    Il serait bon qu’elle réponde enfin aux interrogations. Si elle n’y répond pas, cela signifie qu’elle a quelque chose à se reprocher. Combien de temps dans ce mutisme ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *